L'épargne salariale, le pilier de votre patrimoine

Le champ d'action de l'épargne salariale est plus large que vous ne l'imaginez.

Si l'épargne salariale est souvent oubliée dans l'évaluation du patrimoine, elle représente pourtant l'un des rares produits d'épargne multi-vitesses et multi-usages. A vous de l'optimiser selon vos besoins en jouant sur son alimentation et le choix des supports de placement.

Alimentez votre épargne dès que possible

Pour profiter au mieux des avantages fiscaux et sociaux de votre épargne, saisissez toutes les opportunités pour l'alimenter.

patrimoine_sprite_32-39

Première bonne habitude à prendre : programmer des versements réguliers. Et cela même si vous ne pouvez verser qu'un petit montant. Quelques dizaines d'euros par mois épargnés sur une longue durée pourront constituer à terme un capital appréciable. 

patrimoine_sprite_30-34

Votre entreprise vous associe à ses résultats à travers la participation ou l'intéressement ? Si vous demandez à percevoir ces sommes, sachez qu'elles sont imposables. En revanche, si vous les versez dans votre dispositif d'épargne entreprise, elles sont exonérées d'impôt et vous bénéficiez d'avantages sociaux et fiscaux complémentaires.

patrimoine_sprite_31

C'est possible avec l'épargne salariale : les jours de congés non pris - ou épargnés dans un Compte Epargne Temps - peuvent être transférés et convertis en argent dans votre PERCO(1). Avec plusieurs avantages à la clé : les sommes transférées sont exonérées d'impôt(2) sur le revenu et de charges de Sécurité Sociale(1) (3).

patrimoine_sprite_29-31

Vos versements peuvent être complétés par un abondement de votre entreprise (selon les accords en place). Pour en profiter pleinement, commencez par vous informer sur les opportunités proposées par votre entreprise. 

(1) Au-delà de la limite de 10 jours transférés, les exonérations d'impôt sur le revenu et de charges de Sécurité Sociale disparaissent.
(2) Les versements dans un dispositif d'épargne d'entreprise sont toutefois soumis à la CSG / CRDS. 
(3) Assurance maladie, Maternité, Invalidité, Décès, Vieillesse.

Optez pour des supports qui vous ressemblent

Sachez faire le bon compromis entre risque et rendement.

Dans le cadre de votre Epargne Salariale et Retraite, votre entreprise a sélectionné plusieurs supports de placement.
Choisir un support, c'est rechercher un rendement potentiel en contrepartie de l'acceptation d'un niveau de risque plus ou moins élevé : qui dit placement à risque dit rendement potentiel conséquent, et inversement.
Chacun doit donc se décider en fonction de sa situation, de ses projets et de son horizon de placement sachant qu'il est possible de faire évoluer les supports de placement en fonction de l'évolution de sa situation et/ou de ses projets.

Déterminez votre profil d'épargnant : Connectez-vous dans votre espace sécurisé, rubrique « Mon espace perso ».
Une série de questions vous sera posée pour déterminer votre profil et le niveau de risque qui vous correspond le mieux :

  • Prudent : vous souhaitez limiter le niveau de risque, même si cela implique une faible rémunération.
  • Equilibre : vous souhaitez concilier espérance de gain et risque modéré.
  • Dynamique : vous souhaitez un rendement potentiel élevé et acceptez pour cela un niveau de risque important.

L'oeil d'Amundi

Les petits pas vous emmèneront plus loin que les grands.

Est-il préférable de placer 50 euros chaque mois sur son compte d'Epargne Salariale et Retraite ou 600 euros en une fois à chaque fin d'année ?
Question légitime car, après tout, la somme placée est la même. Sauf que les bénéfices, eux, sont différents. Pour une raison simple : aussitôt placé, l'argent épargné peut vous rapporter .

Alors, imaginez un peu, avec 50 euros par mois...

L'idée reçue de Julien

Calculette rapide