Marchés Financiers

14/01/2019 : Marchés financiers : Bilan 2018 et Perspectives pour 2019

L’ACTUALITÉ DÉCRYPTÉE PAR DELPHINE DI PIZIO-TIGER, RESPONSABLE DE LA GESTION ÉPARGNE SALARIALE

Photo Delphine

Les marchés ont vécu un mois de décembre particulièrement chahuté et la plupart des actifs financiers terminent l’année sur  une performance négative en 2018, en particulier les actions mais aussi les obligations d’Etat américain, les obligations émises par les entreprises européennes et américaines, le pétrole et l’or notamment. Conséquence, aucun actifs n’a pu jouer le rôle de valeur « refuge » sur cette période.

A l’origine de cette baisse se trouvent, avant tout, des inquiétudes concernant le cycle de croissance mondiale. En effet, les indicateurs mesurant la santé des économies européennes et chinoises ont été décevants ces derniers mois.

Par ailleurs, l’économie américaine - qui se porte très bien jusqu’à présent – pourrait être impactée par le ralentissement du commerce mondial lié en partie aux tensions commerciales.

En parallèle, les politiques monétaires des différentes banques centrales, qui avaient soutenu les marchés ces dernières années, adoptent désormais une attitude moins accommodante : la FED (Banque Centrale Américaine) prévoit de relever ses taux directeurs, tandis que la BCE (Banque Centrale Européenne)  a mis fin à son programme d’achats d’actifs en décembre. Ce retrait de liquidité dans le système financier a pour conséquence une plus forte volatilité des marchés financiers.

A ces inquiétudes, s’ajoute un certain nombre de risques, très présents à l’esprit des investisseurs :

Néanmoins, il ne faudrait pas tomber dans un excès de pessimisme. Tout d’abord, certaines tensions géopolitiques pourraient déboucher sur une issue favorable dans les prochains mois, c’est le cas en particulier des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Ensuite, plusieurs des indicateurs économiques importants sont au vert :

Aussi, rappelons qu’investir sur les marchés financiers, en particulier sur les marchés actions, doit s’inscrire dans un horizon long terme et qu’un portefeuille diversifié reste le meilleur rempart pour limiter l’impact de fortes fluctuations.

La fin d’année 2018 a été difficile pour les investisseurs/épargnants, et même si l’année 2019 commence sur une tendance un peu meilleure, prudence et patience restent de mise pour le moment. Pour autant, rappelons que les perspectives économiques restent favorables à moyen/long terme.